The Blind society

Un rire s’éleva dans la pièce relativement calme malgré le changement d’équipe. La salle était étrangement déserte, mais les deux seuls employés présents n’y prêtaient aucune attention, ils avaient sous les yeux une petite perle, le pourquoi ils avaient fait ce métier. Être embauché au Japon dans cette agence de surveillance américaine était une aubaine et ils devaient analyser le contenu du disque dur d’une possible rebelle. Et quel contenu ! De l’or en barre. Au final, elle n’était qu’une jeune adulte plutôt banale, rien à voir avec les rebelles. Ce qui avait attiré leur attention était ses activités sur internet. Elle faisait ce que les internautes appelaient du rpg sur forum. Et les deux employés ne savaient absolument pas ce que c’était. Ils avaient pourtant éclaté de rire en se rendant compte qu’il s’agissait de fiction et ils avaient lu avec avidité les textes dans le dossier « The Blind Society ». Une société qui ressemble vaguement à celle dans laquelle ils vivaient, en plus sombre, évidemment.

En premier lieu

« Je crois que je viens de tomber sur un truc amusant... Écoute :

Votre pseudo devra comporter un prénom et un nom, dans cet ordre-là et pas un autre. Merci de ne pas prendre de pseudonymes de célébrités, personnages de séries, ou autres (ex : ptitelouloute85600 and co.). Vous êtes libres de mettre une ou deux initiales, mais pas plus. Pour faciliter les choses et pour coller avec le contexte, il faudra obligatoirement écrire les noms à l’occidentale en commençant par le prénom puis mettre le nom. »

« J’ai rien compris... Qui prendrait comme pseudo ptitelouloute85600... C’est un nom de code ? »
« Mais non abruti ! Laisse-moi continuer...

Votre avatar devra porter les dimensions de 200x320 pixels obligatoirement. Votre personnage est représenté par une célébrité, ce rpg étant à avatar réel. Cependant, Tokyo est une ville multiculturelle et vous avez tout à fait le droit de jouer un Occidental si vous n’avez pas envie de jouer un Asiatique. »

Ils se regardèrent un instant avant de replonger dans la lecture. Ils prenaient presque goût à tout ça et le premier demanda s’il était, à son avis, possible qu’ils jouent avec leur propre tronche.

« J’suis sûr que oui, tu as bien la tronche de Léonardo DiCaprio... Pfff. »
« J’aimerais bien essayer n’empêche...

Concernant les signatures, vous êtes libre (gifs ou image fixe) à partir du moment où le format de votre image ne déforme pas le forum. Cependant, n’en abusez pas, pensez aux petites connexions internet. »

Lire tout cela leur avait donné envie d’essayer mais ils ne se voyaient pas demander à la jeune fille s’ils pouvaient jouer après lui avoir rendu son ordinateur... Surtout que ça allait sans doute être une autre personne qui allait le lui redonner.

« Une fois inscrit, vous disposez d’un délai deux semaines pour faire votre fiche. Bien sûr vous pouvez demander plus si besoin. Vous ne pouvez pas poster dans les jeux ni dans le flood tant que vous n’êtes pas validé. »

« C’est court deux semaines, non ? »
« J’en sais rien... Faudra aller voir ce qu’ils demandent pour le personnage. Ça me rappelle les parties de Donjons et Dragons que je faisais avec mon frère. »

« En cas de différent avec un autre membre, merci de vous adresser aux administrateurs en message privé. Ne réglez pas vos problèmes sur la place publique (la Chatbox par exemple). Le staff est là pour régler ce genre de choses, faites-lui confiance. »

« Putain, tu crois qu’elle bosse pour un centre de surveillance ? Parce que c’est ce que raconte l’autre con de président aux habitants de Tokyo... De leur faire confiance. S’ils savaient... »
« Ferme là, tu vas finir sur le carreau ! Continue de lire. »

Il fit la moue et reprit sa lecture sans dire autre chose que ce qu’il y avait marqué.

Les propos racistes, homophobes, pornographiques et j’en passe sont bien évidemment interdits. Les seules insultes tolérées sont en rpg et encore, efforcez-vous de rester dans la limite du raisonnable.

Ah, c’est pas mal ça. Interdire les insultes et les trucs du genre. Au moins, elle avait une certaine éthique. Le contraire de Mirai... Ils n’avaient pas forcément une bonne impression de ce labo beaucoup trop secret pour être nets. Ils étaient persuadés qu’ils faisaient des choses louches, mais le boss avait dit que c’était secret défense... Alors secret défense.

« Les multicomptes sont autorisés, à condition que vos personnages soient tous actifs. Il n’y a pas de règles particulières vis-à-vis de cela (à part celle de demander avant en remplissant le formulaire), on vous demande vraiment d’être actif avec tous vos personnages. »

« Les multi quoi ? Genre ils peuvent faire plusieurs comptes ? Pour faire plusieurs personnages ? C’est pas un des symptômes de la schizophrénie ça ? »
« Ne deviens jamais psy, sérieusement. T’es trop con pour ça. Tiens, lis la prochaine, c’est long et au moins, tu fermeras ta gueule. »
« Connard...

En cas d’absence, il est important de nous prévenir pour que nous puissions le noter et ainsi éviter de vous proposer des missions ou ce genre de chose pendant que vous n’êtes pas là. Cela évite aussi de vous faire supprimer, car, au bout d’un mois sans avoir prévenu, vous recevrez un premier MP qui vous laissera une semaine pour répondre (Dépendemment des périodes, si nous savons que vous êtes étudiants et que c’est la période des examens, nous serons indulgents). Si vous ne répondez pas, votre personnage sera supprimé. Sachez toutefois qu’il sera possible de se réinscrire et de poster la même fiche si vous reprenez le même personnage. Nous vous validerons automatiquement pour que vous puisiez continuer comme si vous n’étiez pas parti. Cependant, n’abusez pas, au bout d’un certain nombre de fois, nous vous demanderons si vous êtes réellement certains de vouloir continuer avec nous. »
Pendant le jeu

Un bip se fit entendre sur un autre poste et l’un d’eux se leva pour aller voir. Il pianota quelques minutes avant de décrocher le téléphone. Une affaire urgente et il fit signe à son collègue de poursuivre de son côté, il lui ferait un résumé juste après. Celui-ci n’attendit pas son reste et alla à la prochaine section pour voir de quoi cela parlait. Ah tiens, ils peuvent tuer des personnages ?

Il est interdit de tuer le personnage d’un autre joueur, sauf si vous en avez discuté au préalable et qu’il le signale avant à l’un des administrateurs. N’oubliez pas qu’il n’y a pas de résurrection possible. Quand on meurt en RP, c’est définitif !

En effet, la mort c’est un poil irrémédiable. Ils n’avaient pas inventé la poudre ceux-là... Il roula les yeux avant de reprendre sa lecture.

« Votre personnage n’étant pas un dieu, nous vous rappelons qu’il est normal qu’il perde des combats, qu’il soit blessé, et que l’un de ses coups ne tue pas ses adversaires. Restez logiques : personne n’est invincible... Je rappelle par la même occasion qu’il est interdit de faire jouer quelqu’un d’autre que votre personnage. Et comme vous n’êtes pas un dieu, les règles face aux autres personnages s’appliquent avec ceux-là. »

« Ferme ta gueule, je bosse. »

Il grogna en entendant l’autre débile qui était encore au téléphone, attendant sans doute d’avoir son correspondant. Il allait devoir continuer sans parler et il lut dans sa tête :

Il n’y a pas de nombre de lignes demandées ici. Il arrive à tout le monde de faire des fautes, mais tâchez tout de même de les limiter : un message avec un minimum donne envie d’y répondre. Word et Scribens sont vos amis. Il est évident qu’on ne vous courra pas après si jamais vous faites des fautes.

Mouais... Il n’avait sans doute pas le niveau et alla voir à quoi ressemblait le site proposé. Un correcteur en ligne. Plutôt sympa d’en avoir mis un.

Il passa à la ligne suivante du règlement, car oui, cela ressemblait à un règlement...

¨
Lorsque vous désirez qu’un PNJ intervienne dans votre RP, vous avez plusieurs choix. S’il s’agit d’un PNJ lambda et dans ce cas là, vous pouvez directement le jouer vous-même. Si jamais c’est un PNJ qui se trouve dans la liste ici et que vous avez besoin de son intervention pour pouvoir continuer, envoyez un MP aux administrateurs (envoyez-le à tous, au cas où) pour demander cette intervention. Elle sera faite au plus vite.

« PNJ ? Qu’est ce que... »
« Personnage non joueur. »

Il se tourna vers l’autre qui lui tournait le dos et lui lança une boule de papier, juste pour le faire chier, mais celui-ci ne bougea pas d’un poil. La déception avait un nom... Le dernier point de cette partie du règlement se trouvait sous ses yeux.

The Blind Society se veut un forum sans restriction d’âge, mais permet les scènes un peu plus « hot » dans une certaine mesure. Cependant, tout le monde n’a peut-être pas envie de lire cela alors nous vous demandons de mettre un indicatif dans le titre du sujet pour en avertir le lecteur. Il vous sera aussi demandé de mettre le passage sous la balise Hide. Veillez à adopter un langage approprié, nous ne sommes pas sur un forum pornographique.
Sanctions

« J’ai raté quoi ? » demanda l’homme qui était au téléphone en s’asseyant de nouveau à côté de son collègue.
« Tu ne pourras pas tremper ton biscuit, c’est interdit par le règlement. »

La déception venait d’avoir un autre nom, vu la tronche qu’il tirait. Il lui mit une claque derrière la tête avant de regarder de nouveau l’écran.

« Aaaah, les sanctions. C’est un truc que tu adores ça, non ? »
« Ta gueule.

Dès que vous ferez une “ bêtise ” assez grosse (comme ce que nous vous invitons à ne pas faire dans les précédentes parties), vous recevrez un avertissement. »

« Ah bah tu peux pas t’inscrire, dommage. Tu fais trop de conneries ! »
« Mais va bien te faire voir ailleurs toi ! Lis le suivant au lieu de dire des imbécilités ! »
« Fais gaffe, tu ressembles à ma grand-mère...

Puis, si vous récidivez une bêtise, un second avertissement et un léger bannissement de quelques jours le temps de réfléchir un peu à ce qui va pas. »

« Putain, c’est un peu hard, y a combien de chance avant de se faire virer ? »
« Trois, je crois.

Au bout de la troisième récidive, le bannissement total et définitif se verra alors mettre en place sans préavis. Un e-mail vous informant de vos torts vous sera alors envoyé pour ne pas que vous disiez que vous n’étiez pas au courant. De plus vous pouvez toujours venir jeter un œil au règlement en cas de doute. J’espère toutefois que nous n’aurons pas besoin d’en arriver jusqu’ici.

Après, je pense que c’est surtout pour les grosses conneries. Ne demande pas de photos de petites culottes et ça ira, sans aucun doute. »

L’homme vira au rouge quand il entendit cela et tenta de le frapper, mais l’autre était plus habile et il manqua de se ramasser lamentablement. Il grommela avant de regarder la suite.

Pour en finir

Ah, c’était enfin la fin du règlement. Il était relativement long, mais ça leur avait donné envie d’en savoir plus sur l’univers des rpg sur forum, étrangement. Surtout l’avant-dernier point :

Amusez-vous ! Les admins ne sont pas là que pour faire régner l’ordre et pour assurer la bonne marche du forum, mais aussi pour prendre du bon temps, avec vous ! Ils ne mangent personne (Et oui, ils font attention à leur poids, que voulez-vous...), alors n’hésitez pas à leur poser des questions si vous n’avez pas compris quelque chose !

C’était effectivement un amusement, il ne fallait pas l’oublier.

« Si vous avez un souci n’hésitez pas à nous en parler, nous savons écouter et conseiller si vous en avez besoin ! »

« C’est clairement pas l’agent Kelly qui a écrit ça, elle est tellement... »
« T’exagères, elle est plutôt sexy, je lui demanderais bien d’aller prendre un verre avec moi un jour... Tu l’imagines dans une belle robe moulante ? »
« Cela n’arrivera jamais et vous avez 10 secondes pour m’expliquer tout ce que cela signifie avant que je ne décide de vous virer. »
Dis une voix féminine derrière eux.

Ils déglutirent bruyamment et se tournèrent sur la silhouette en colère de leur patronne, l’agent Agatha Kelly. Ils tentèrent de bafouiller des excuses et des explications, mais elle les coupa :

« La réunion pour l’organisation du 14 juillet va bientôt commencer, bougez-vous ! N’oubliez pas que nous avons reçu des menaces, il faut qu’on trouve cette foutue bande de rebelles avant qu’ils ne mettent la ville à feu et à sang ! »
« Mais pourquoi ne pas annuler la fête ? »
osa un des deux hommes.
« Vous irez expliquer à la presse que le gouvernement américain est incapable de localiser 15 abrutis dans une ville surveillée 24 h sur 24 ? Vous avez trouvé quelque chose dans l’ordinateur de la gamine ? »
« Négatif, madame. »
« Grouillez-vous d’aller dans la salle de réunion dans ce cas ! »

Elle les observa partir en soupirant d’agacement et elle se pencha sur l’écran que les deux regardaient. Des enfantillages... Ils n’avaient pas que ça à faire et elle appuya sur un bouton du clavier pour faire une recherche rapide de choses intéressante, mais il n’y avait vraiment rien. Elle effaça le contenu du disque dur de rage et se tourna vers une carte affichée.

« Comptez les jours qu’il vous reste avant qu’on vous trouve... Je me ferais un plaisir d’injecter moi-même la dose pour vous exécuter, traitres. »